Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Peur, moi ? Toujours !

Publié par Aller à l'essentiel sur 9 Septembre 2016

Face your fears and you will find your true strength

Aller à l'essentiel existe depuis bientôt 4 ans maintenant. Je me souviens ce matin d'une conversation au tout départ avec mon amie Elsa, en 2013, dans un restaurant à Uzès : « Et surtout » me dit-elle « les gens ont très peur. Ils sont paralysés de peur. »

Ah, voilà autre chose...un nouveau paramètre. Qu'est-ce que ça peut bien être, cette affaire de peur... Je creuse péniblement pour me souvenir de la dernière fois où j'ai pu ressentir une telle chose.

Oui, quand je m'étais inscrite, en 1994, pour un vol en deltaplane à Digne les Bains. Finalement il a été annulé. Conclusion : la peur fait des miracles ! (je plaisante...). A l'époque il s'agissait de peur du vide, le vide, le gaz. Il y avait déjà un lien avec la peur du vide matériel.

Un an après cette fameuse conversation, mes soirées « 1 jour Aller à l'essentiel » qui mettent en lumière un objet en lien avec le Superflu, le Manque, l'Essentiel, ou les Limites, seront destinées à frôler la peur.

Que va-t-il se passer si je décide de me séparer de ce magnifique cendrier en cristal de 30 kg offert par ma meilleure amie ? Qui plus est devant 30 personnes que je ne connais, pour ainsi dire, pas? Je le fais. Ooooh, surprise : la jouissance, le soulagement, le rire, la connivence avec un invité qui a un problème similaire. Ça alors...

Ainsi, de fil en aiguille, je me suis aperçue que la peur était partout. Une peur en cachait une autre. Ma copine Elsa avait vu juste.

Serais-je devenue une sorte d'Indiana Jones de la peur ? Je creuse, je trouve, je traite, j'en trouve une autre, ainsi de suite, de couche en couche... Un vrai travail d'archéologue !

La peur du vide m'a fait découvrir le minimalisme conceptuel, qui m'a menée aux fragments de textes.

La peur de lire m'a dénoué la langue. Mais aussi d'autres liens.

La peur de vivre seule m'a fait découvrir le monde tel qu'il est : une jungle !

La peur d'avancer dans cette jungle m'a fait découvrir que j'étais sacrément forte et équilibrée, donc que je pouvais assumer ma part de féminité

La peur de manquer d'argent m'a fait découvrir que certaines personnes m'aimaient vraiment

Et me voici, de lianes en lianes, … allant je ne sais où !

Me redressant à chaque fois un peu plus, grandissant toujours. Transmettant au passage.

En conclusion, je crois que la vie est belle ainsi, que la nature est excessivement bien faite, notre cerveau étant structuré pour vivre avec la peur : aller de l'avant ou fuir quand elle se présente. La preuve : nous sommes non seulement toujours présents sur cette terre depuis des lustres, nous, minuscules petites créatures fragiles, mais nous l'avons entièrement colonisée et façonnée pour notre usage. Je pense même que nous devrions commencer à avoir vraiment peur de cette situation. D'en faire notre peur prioritaire et ne plus nous soucier de nos peurs personnelles.

Alors, sachant cela, vous ? Vous sentez-vous pousser des ailes de Viking ?

Peur, moi ? Toujours !

Commenter cet article